WannaCrypt, le ver qui rançonne

Avec une médiatisation à l’ampleur de sa propagation, Le logiciel malveillant de cryptage des données avec demande de rançon (ransomware) est tristement célèbre. Si la manière d’entrer sur la machine cible est la même que d’habitude (ce type de malware circule depuis un bon moment), à savoir le phishing par email avec une pièce jointe piégée, en revanche la propagation est innovante. En effet il se réplique dans le réseau à l’instar d’un ver en exploitant une faille Windows pourtant corrigée depuis la mi-mars par Microsoft. Faille qui avait été découverte et exploité par la NSA, puis ensuite révélée au grand jour par les Shadowborkers.

Source de cet article

Source de cet article

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*